Eliminer les verrues génitales avec l’électrochirurgie

Les verrues génitales, comme leur appellation l’indique, touchent les parties génitales et apparaissent à cause d’une infection par papillomavirus. La propagation se faisant via relations sexuelles non protégées. Différents traitements peuvent être envisagés pour venir à bout de cette affection. L’électrochirurgie en fait partie.

verruegenitale

Les verrues génitales

Les verrues génitales se présentent sous la forme de petites lésions se formant à la surface de la peau (ou plus précisément des muqueuses), avec une allure rappelant celle du chou-fleur. C’est une affection qui peut toucher aussi bien l’homme que la femme.

Chez les représentants de la gent masculine, des lésions peuvent apparaître, non seulement au niveau du pénis et de l’aine, mais aussi sur l’aine et les cuisses.

Dans tous les cas, le coupable est le virus du papillomavirus, sachant qu’il en existe plus de 100 types différents. Les sous-types les plus couramment diagnostiqués sont le HPV 6 et 11. Quant aux HPV 16 et 18, ils sont redoutés, car impliquent un risque non négligeable d’évolution en cancer.

Le principal symptôme est donc l’apparition des lésions et chez la plupart des patients, aucun autre signe additionnel n’est constaté. Néanmoins, il est possible que des douleurs, des démangeaisons voire des saignements apparaissent.

La transmission du virus à l’origine des verrues génitales se fait via contact sexuel, que ce soit des rapports oraux, vaginaux ou anaux.

Il convient de souligner qu’il existe un vaccin contre le papillomavirus chez l’homme permettant d’éviter que celui-ci ne transmette le virus chez une femme, tout en constituant une prévention contre les maladies et autres cancers pouvant être causés par ce vecteur.

L’électrochirurgie contre les verrues génitales

Les verrues génitales peuvent être traitées de différentes manières, l’électrochirurgie figure parmi les alternatives envisageables, cette méthode étant efficace pour certaines lésions visibles au niveau du corps du membre masculin. Le principe est facile à comprendre : le praticien fait appel à une aiguille électrifiée à une très haute fréquence qui va permettre de sectionner la verrue et de le faire disparaître avec précision.

On appelle d’ailleurs cette technique « chirurgie à haute fréquence ».

En ce qui concerne l’intervention proprement dite, le praticien va d’abord anesthésier localement la zone à travailler. Dans certains cas, une chirurgie générale est préconisée, tant la douleur est insupportable.

À la suite de l’opération, il est possible qu’un antidouleur soit prescrit, pour anticiper les éventuelles douleurs résiduelles.

À noter que c’est une technique qui intervient lorsque les traitements locaux n’ont pas donné de résultats probants. L’électrochirurgie est alors souvent associée avec l’excision pour éliminer les verrues génitales de manière radicale.

L’électrocoagulation

En matière d’électrochirurgie, il convient également de mentionner l’électrocoagulation, technique également appelée thermo-coagulation. Cette fois encore, le médecin va avoir recours à une petite aiguille électrifiée. Il est également possible qu’il utilise une électrode dont l’extrémité se matérialise sous la forme d’une petite boule.

Cette technique permet de détruire des zones plus étendues après coagulation des tissus à traiter. Elle s’avère particulièrement efficace pour faire disparaître les verrues génitales (et les petites tumeurs en général).

Quelques conseils

Il n’y a rien de tel que la prévention pour éviter les désagréments des verrues génitales. La première mesure consiste tout simplement à se protéger au cours des rapports sexuels, en utilisant notamment un préservatif.

Ensuite, il existe donc un vaccin qui permet de s’en prémunir, mais l’injection doit être effectuée avant la première relation sexuelle.

Dans tous les cas, il est préférable de limiter les partenaires sexuels ou, mieux, encore, s’en tenir à un(e) seul(e).

cmTvg
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: